Skully

Hugo Lloris et la FIFPro veulent que Paolo Guerrero joue en Russie

Depuis quelques jours, la présence ou non du capitaine du Pérou à la Coupe du monde est pour le moins incertaine. Le syndicat mondial des joueurs, la FIFPro, a écrit à la FIFA pour que la sanction de Paolo Guerrero soit modifiée. Les capitaines de plusieurs pays ont également apporté leur soutien.

Cela ressemble un peu à une histoire sans fin. Depuis que la star péruvienne Paolo Guerrero a été contrôlée positif à la cocaïne, le 6 octobre dernier, après un match face à l Argentine, sa présence en Russie pour la Coupe du monde tient tout son pays en haleine. D abord suspendu un an par la FIFA, la sanction avait été réduite à 6 mois en appel pour que le Péruvien dispute le Mondial. Mais ça, c était avant que le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) n alourdisse finalement la suspension du Péruvien en la passant à 14 mois.

Le buteur des Incas fait tout, depuis, pour voir sa peine de nouveau réduite et ainsi faire partie des 23 Péruviens qui disputeront la compétition en juin. Et dans cette quête au Mondial, Paolo Guerrero peut compter sur des soutiens de poids. On savait qu au Pérou, cette suspension était devenue une affaire d État avec le Président, Martin Vizcarra, qui a mis à disposition du joueur tout un arsenal juridique et diplomatique, mais aujourd hui, ce sont des joueurs qui volent au secours de l attaquant de Flamengo.

Il y a quelques jours, le syndicat mondial des joueurs, la FIFPro, avait annoncé avoir envoyé une lettre implorant la FIFA d autoriser Paolo Guerrero a participer à cette Coupe du monde et demandant à ce que le système des contrôles anti-dopage devienne uniformisé à travers le monde et que son règlement soit revu en présence de représentants de joueurs.

Aujourd hui, c est au tour des capitaines des trois sélections qu affrontera le Pérou en phase de poule du Mondial d entrer dans la danse. Le capitaine de l Équipe de France, Hugo Lloris, celui de l Australie, Mile Jedinak, et celui du Danemark, Simon Kjaer, ont annoncé soutenir la requête de la FIFPro afin que la supension de Paolo Guerrero soit levée pour participer à la Coupe du monde. Ce geste, plein de générosité et de fair-play de la part des premiers adversaires du Pérou en Russie, ajoute une corde de plus à l arc du Péruvien qui négocie avec les instances du football pour - encore une fois - voir sa sanction annulée.

Auteur: Nimbus

AVIS